Creativity

Innovation

Originality

Imagination

 

Salient

Salient is an excellent design with a fresh approach for the ever-changing Web. Integrated with Gantry 5, it is infinitely customizable, incredibly powerful, and remarkably simple.

Download
Définir les dispositifs institutionnels et les rôles et responsabilités des différents niveaux n’est qu’une facette du processus. Les capacités à mettre en pratique ces fonctions et à assumer ces rôles constituent un point central au bon fonctionnement des processus du PDDAA. La capacité dans ce contexte fait référence à la compétence nécessaire pour la mise en oeuvre des processus de manière qualitative et de façon à produire des résultats et impact concrets. 
 
La majorité du travail au sein des processus du PDDAA est différente des façons conventionnelles de traiter ces questions. De ce fait, il n’est pas garanti que toutes personnes associées soit automatiquement en mesure d’appliquer ‘ces approches inhabituelles’. De même, serait-il possible de réussir après le premier exercice ou essaie. Nous avons à faire à de nouveaux systèmes et à de nouveaux processus, par conséquent il est nécessaire que les équipes apprennent à différents niveaux, des succès et des échecs, qu’elles essayent d’améliorer les processus sur la base de leur apprentissage afin d’atteindre un niveau optimal de fonctionnement.

Quelles sont les compétences requises ?
 
En tenant compte dispositifs institutionnels et des fonctions citées ci-dessus, la première compétence requise au sein de cette équipe étendues ou élargies du PDDAA est le travail d’équipe à tous les niveaux et à travers les mandats avec une responsabilité collective de réussir. Briser les barrières institutionnelles et les mandats dans l’intérêt d’un objectif commun est une condition pour la réussite. L’équipe doit être en mesure de suivre et de gérer les processus du PDDAA dans différents pays et CER, contrôler et analyser les processus, et enfin apprendre et concevoir des processus meilleurs de façon continue.

L’équipe doit être en mesure d’assurer la qualité des processus au niveau pays ce qui à son tour requiert des compétences en matière de conseils de parrainage, de facilitation et de planification stratégique etc. Des aptitudes en gestion de processus sont requises pour assurer la cohérence et l’intégration des différents acteurs et piliers. La capacité d’élaborer des stratégies de manière flexible et la possibilité des équipes du pays à influencer les contextes dans les situations difficiles est centrale au même titre que la communication ou le rapport stratégique.
 
La compétence principale requise pour la mise en ouvre du PDDAA au niveau national est la capacité des équipes des pays à gérer le processus. En tant que processus semi-politique avec des parties prenantes multiples, la mise en oeuvre du PDDAA requiert une gestion délicate et inclusive des étapes du processus afin de garantir l’accord et le soutien de tous les principaux acteurs.
Comment développer et nourrir ces compétences ? – Le Groupe Ressource du PDDAA
 
Les dispositifs institutionnels, les rôles, les responsabilités et les besoins en capacités sont décrits ci- dessous. Ils constituent un changement considérable par rapport à ceux conçus au cours de la Table Ronde de 2005 en ce qui concerne :
 
a) Les structures des pays pour la mise en oeuvre du PDDAA (Equipes des pays au lieu d’un point focal) et
 
b) Les structures de Soutien (C’est la responsabilité commune de l’ensemble de l équipe étendue de faciliter le processus de la manière la plus efficace, plutôt que celle d’une seule institution.)
 
Par conséquent la nouvelle donne a fortement besoin d’être renforcée et développée pour être efficace et opérationnelle. En réalité plusieurs des modalités pratiques et les modes de mise en oeuvre nécessitent d’être revues en détails afin d’obtenir une plus grande efficacité pour la procédure toute entière. Les capacités au sein des différents niveaux doivent être améliorées sur le terrain et de manière itérative avec les acteurs, afin d’en arriver à un système fonctionnel réellement efficace. En somme, on peut dire que les bases d’un processus du PDDAA beaucoup plus efficace ont été posées, mais le fonctionnement pratique et l’opérationnalisation du dispositif institutionnel reste à être nourri sur le terrain.